Dispositifs de protection - Mise à la terre

Mise à la terre

Toute descente de paratonnerre est reliée à une prise de terre

La prise de terre permet d'écouler le courant de foudre en terre, elle doit avoir une valeur d'impédance d'onde la plus faible possible et une résistance inférieure à 10 ohms. Une borne de mesure intercalée sur la descente à deux mètres au-dessus du sol permet la mesure de la prise de terre.
Visuel piquets
Norme NF C 17.102  (2ème tirage janvier 2009) :
les prises de terre peuvent être constituées pour chaque conducteur de descente par :
  • des conducteurs en cuivre étamé 30x2, longueur 8 mètres, disposés en patte d'oie et enfouis horizontalement à au moins 50 cm de profondeur.
  • ou pour un ensemble de plusieurs piquets de terre verticaux disposés en ligne ou en triangle espacés de 2 mètres environ et reliés entre eux par un conducteur en cuivre étamé 30x2.
Norme NF EN 62 305-3 :
La norme préconise deux types de terre possibles :
  • Disposition A : le nombre minimal d'électrodes de terre doit être de deux. (la longueur minimale L1 de chaque terre dépend de la résistivité du sol et du niveau de protection).
  • Disposition B : il s'agit d'une boucle de terre dont le rayon moyen ne doit pas être inférieur à la valeur de L1.
  • Une prise de terre à fond de fouille peut être utilisée comme prise de terre foudre si le conducteur est en 50mm2 et si 80% de sa longueur est enterré.
Graphique norme 62305
Equipotentialité des prises de terre
Les liaisons équipotentielles entre les différentes prises de terre sont destinées à éviter des différences de potentiels. La prise de terre du paratonnerre doit être reliée à la prise de terre générale du bâtiment (s'il existe un circuit de terre à fond de fouille ou barrette de terre la plus proche) par un dispositif placé dans un regard de visite qui permet une déconnexion. Le conducteur de liaison est en cuivre section 50 mm2.
Tracé muret